Öffnungszeiten

Sonntag - Freitag 10 - 18 Uhr

Donnerstag nur für angemeldete Gruppen und Schulklassen
Lesecafé und Museumsshop sind auch am Donnerstag geöffnet

Samstag geschlossen

Öffnungszeiten an Feiertagen 


VERMIETUNG

Freundeskreis

Anfahrt und Adresse

Kontakt

Musée Erich Kästner, Dresde

Le micromusée® mobile et interactif

Le micromusée® mobile et interactif a ouvert ses portes le 23 février 2000
à l’occasion du 101ème anniversaire de la naissance d’Erich Kästner. Le musée,
situé dans la villa Augustin, au cœur de Dresde, retrace la vie et l’œuvre de cet auteur
exemplaire du 20ème siècle. Son intention n’est pas de faire un portrait unique
d’Erich Kästner mais d’offrir aux visiteurs différents aspects de sa personnalité
et de son œuvre. Le musée a sélectionné quelques objets et documents originaux
relatifs à la biographie d’Erich Kästner:
des photos, des lettres, des documents officiels, des programmes de théâtre, etc.
Pour mieux cerner l’auteur, quatre thèmes ont été mis au point:

  • Erich Kästner, un Allemand de la Saxe : biographie et région d’origine (vert)
Vous découvrirez des documents liés à ses débuts littéraires à Dresde et à Leipzig, ainsi que des textes autobiographiques. La perception de Kästner en Saxe et dans la République démocratique allemande fait également partie de ce thème.
  • Erich Kästner, un marginal à contrecœur (rouge)
Le musée se penche ici sur Kästner, le moraliste et critique de la société. Quelle est sa place dans la société ? Dans sa vie comme dans son œuvre, Kästner se présente comme un défenseur des valeurs civiles mais ne veut en aucun cas être considéré comme un marginal. Les « Autres », soit la société soit d’autres personnes, jouent la plupart du temps le rôle des adversaires: on pense notamment à la censure pendant le IIIe Reich, à l’oppression artistique, mais aussi à ses relations avec les femmes.
  • Il faut redevenir comme des enfants … l’utopie d’Erich Kästner (jaune)
Kästner et les enfants, voilà un thème majeur de son œuvre. Les enfants représentent les « Autres », mais sous un aspect positif. Il s’agit ici de la littérature enfantine, du cinéma, du théâtre, où le thème des enfants est récurrent et justifie le rôle de moraliste de Kästner. Citons par exemple Emile et les détectives, ou le scénario du film le Baron de Münchhausen.
  • Erich Kästner et les médias (bleu)
Ce thème est consacré à la place de l’auteur dans les médias et revient sur la « modernité » et le destin de Kästner via la presse écrite, la radio et les médias visuels classiques : le film, avant tout, mais également le théâtre et le cabaret.

 

12 des 13 colonnes qui composent le musée sont ainsi conçues, selon ces quatre thématiques, pour guider les visiteurs dans leur découverte. Dans la 13ème colonne vous découvrirez à coté d’un équipement multimédia, des originaux (lettre et crayon), qui procurent une aura particulière à l´image de l´auteur. Cette colonne constitue donc la dernière pièce du puzzle, qui ferme le musée  et qui connecte toutes les facettes différentes de l’auteur à l’ensemble.

Le concept architectonique

On retrouve dans la conception du musée des thèmes majeurs du 21ème siècle:
communication, multimédia, mobilité, exploitation d`espaces et de ressources limités. C`est le premier
micromusée® mobile et interactif au monde: cette pièce d`architecture reflète la modernité et la polyvalence d`Erich Kästner.

Le musée est à la fois architecture, art mobilier, sculpture et mêle la littérature aux nouvelles formes de communication et d’éducation. C’est la concrétisation d’un projet communicatif, actuel et d’un nouveau genre, qui a en plus l’avantage d’être économique. Sur un concept architectonique basé sur une utilisation optimale des ressources («less is more »), Ruairí O’Brien, initiateur et architecte du projet, a mis au point une petite maison, qui invite les visiteurs à se perdre dans l’univers de Kästner. Deux maisons en une, voilà l’originalité de ce musée (« ein Haus im Haus »). La surprise créée par ce « coffre aux trésors » allie tradition et modernité, et réunit quelques éléments classiques d’un musée et la technologie des médias.

Le caractère interactif du musée suggère aux visiteurs de trouver seuls leur chemin, de trouver seuls les réponses à leurs questions.

Technologie et design actuels nous permettent d’exposer un très grand nombre d’objets dans un espace minimal. Le musée se différencie ainsi des musées traditionnels qui disposent de grandes pièces pour leurs expositions.

Le cœur du musée - un « noyau multimédia » qui contient un poste de travail avec Internet, un complexe audio/vidéo, une bibliothèque de 300 livres – est entouré de 13 colonnes mobiles, dont les tiroirs et rayons proposent aux visiteurs un large choix de documents à consulter.

Les visiteurs peuvent ainsi se plonger dans le monde de Kästner, à leur rythme, selon leur envie et leur humeur. La lenteur de la découverte contraste alors avec la rapidité de l’information offerte pas l’espace multimédia.

Ces colonnes sont indépendantes et lorsque le musée est fermé, les colonnes (13 éléments) et le « noyau » (1 élément) réunis forment un bloc rectangulaire (le 15ème élément) qui laisse un espace libre suffisant pour profiter de la pièce (13+1=15).

Le musée est un puzzle où adultes et enfants peuvent toucher, s’interroger, bouger, participer, apprendre, jouer. Aussi, grâce à l’utilisation d’Internet et la mise en place progressive d’un musée virtuel, les visiteurs de toutes les régions du monde peuvent entrer « virtuellement » dans le musée, à Dresde.

Le musée évolue et s’adapte aux besoins et envies des visiteurs. Depuis son ouverture au public en février 2000, le musée accueille toujours plus de visiteurs de tous les horizons.

Haut de page

 

 

Loading...